Rechercehe dans le Blog بحث في المدونة

20 juil. 2009

carte d'identité nationale pièce personelle




hier j'étais avec un amis d'enfance frère et voisin en même temps il a émigré en France dernièrement on discutais de sa nouvelle vie de ce qu'il fait et il me demandais comment se déroule la vie quotidienne
je luis ai dit que la circulation est devenue vraiment un enfer et que les policiers on un grand fardeau celui de faire diminuer les accidents de la route ils appliquent des retraits de permis de conduire des chafards pour les empecher de faire des dégats.
et la

il m'interpelle en me disant ce n'est légal vue de la loie car c'est une pièce personnelle et que l'agent de la police n'a pas le droit de gharder une pièce personnelle vue que c'est protégé par la constitution ne pas transgresser la vie personnelle d'un citoyens sauf dans le cadre de la loi. or la loi ne s'applique qu'au coupable en la présence d'un juge c'est vraiment lamntable cette situation

je me rapelle une situiation qui mù'est arrivé quant je voulais faire une demande d'autorisation de faire une faite de mariage alors ils m'on demandé l'original de ma carte d'identité et rien d'autre sans cela pas de mariage pas de musique

c'est vraiment une diminutions de nos droits nous les algériens

18 juil. 2009

une limousine a mohammadia



voila la limousine qui va être loué pour les future maris pour leurs cortèges respective

cela dit une limousine a Mohammadia ce n'est pas tous les jours qu'on en voient

t'a demandé un Kilogramme je t'offre 2 livres

les cheminots n'y comprennent rien avec ce qui viens d'aboutir durant les négociations entre la direction générale de la SNTF et la fédération des cheminots
et ce nouveau système de classification des postes de travail avec une nouvelle grille des salaires
rien de ce qui étai revendiqué n'est a comparer comme s'ils ont demandé un kilogramme de patate et ils reçoivent 2 livres c'est équitablement juste d'après vous !?

1 juil. 2009

cheb mami meskine en prison

Cheb Mami, de son vrai nom Mohamed Khelifati, s'est rendu lundi aux autorités françaises qui avaient émis un mandat d'arrêt international après son départ en Algérie en 2007. Il a été incarcéré en l'attente de son procès.

En novembre 2005, Isabelle Simon a porté plainte contre le chanteur dont elle affirmait être la compagne depuis janvier 2004. Elle a expliqué aux enquêteurs avoir appris à l'été 2005 qu'elle était enceinte de Cheb Mami. Informé, son compagnon lui aurait demandé d'avorter et l'aurait menacée.

Devant le refus de la jeune femme de se débarrasser du bébé, Cheb Mami aurait décidé de profiter d'un déplacement professionnel de Isabelle Simon en Algérie pour la mettre entre les mains de plusieurs proches afin de la faire avorter de force. Accueillie à Alger par Hicham Lazaar, un proche de Michel Lecorre, l'agent de Cheb Mami, elle aurait été conduite dans une villa, endormie par une drogue dans son jus d'orange, puis aurait subi un curetage sauvage. En vain.

En mars 2006, Isabelle Simona donné naissance à une petite fille, en parfaite santé. Un test de paternité l'attribue avec quasi-certitude à Cheb Mami. La jeune femme a dû accoucher par césarienne suite aux violences subies. Les expertises médicales ont établi que sa version des faits est compatible avec les lésions constatées et les psychiatres l'ont jugée crédible.

La star du raï, 42 ans, est notamment mise en examen pour "complicité de violence volontaire en réunion" et "complicité d'administration de substance nuisible sur une personne particulièrement vulnérable" sur son ancienne compagne, une photographe de presse. Il a toujours affirmé ne pas avoir été présent en Algérie au moment des faits, mais l'enregistrement d'une conversation téléphonique en novembre 2005 laisse penser le contraire.

"Ma faute est d'avoir laissé faire (...) Je lui avais demandé d'avorter et elle avait refusé. Ce n'était pas une relation sérieuse et je ne voulais pas d'enfant illégitime", avait-il expliqué en 2007 au journal "Libération".

Remis en liberté en février 2007 après quatre mois de détention provisoire contre une caution de 200.000 euros, Cheb Mami s'est réfugié en Algérie, car il était "inquiet pour (s)a mère âgée". La justice française avait alors délivré un mandat d'arrêt international contre lui." Je n'ai pas fui la justice, j'ai fui l'injustice. J'ai fui la justice à deux vitesses", a-t-il déclaré à l'époque au "Quotidien d'Oran". Il déplore aussi un "acharnement quasi orchestré des médias français (...) contre un nom célèbre arabe".

Cheb Mami encourt jusqu'à dix ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende. AP