Rechercehe dans le Blog بحث في المدونة

24 mai 2006

BACHOUNDA et les Ouled nail


Rudolf Lehnert, 1904
Bachounda c’est un nom rare pour te faire une idée il y a deux famille en europe
Une autre au Maroc une grande famille au nord algérien et une autre grande au sud algérien a Djelfa précisément
les origines des Bachounda c'est la tribu des Ouled nail – de la ville Djelfa précisément arch el ghouini

Les Ouled Nail sont une grande tribu qui se dit venir de la Saquiya el Hamra c’est une région qui se trouve actuellement au Sahara Occidental

Les Ouled Nail :

Ashmawi 1678, dit que Sidi Abdellah El-kherchoufi est l'ancêtre des Erahama des Ouled Nail qui sont dans le Sahara, et que Ahmed ben Abdellah El-kherchoufi laissa trois enfants: Abou Lith, Es-Seknaoui et Abderahmane.
Arnaud 1872, indique comme fils de Sidi Nail : Ahmed, Zekri,Yahia et Malik. Ce dernier ancêtre de Si Mhammed, Saad, Yahia et Aamer.
Messaoudi Si Atya 1980, indique comme fils de Nail : Aissa, Zekri, Abou lith, Yahia et Malik, mais ce Malik serait pere d'Ahmed.
Le père de Salem, ancêtre des Ouled Si Mhammed, Saad ben Salam, Yahia ben Salam et Amer, étant un Malik ben Yahia ben Yahia ben Nail.
Les Tribus des Ouled Nail :
Quand les fils de Sidi Nail eurent à leur tour des enfants, il fallut bien, pour vivre, chercher d'autres ressources que les pâturages environnant Ain Rich.
* Abou Lith, Es-Seknaoui et Abderahmane, partirent vers le Nord. Cet éloignement les coupa pratiquement de leurs frères :
Abou Lith vers les Beranes, Es-Seknaoui en Kabylie, et Abderahmane dans les Babors.
* Les enfants de Zekri allèrent vers le Sud-Est et s'établirent autour d'Ouled Djellal (Biskra) et Boussaâda.
Les fractions d' Ouled Zekri sont : Ouled Harkate, Ouled Rabeh, Ouled Rahmane, Ouled Ahmed, Ouled Khaled.
* Les enfants de Yahia restèrent autour de Ain Rich, mais bientôt, ils se subdivisèrent encore :
Les Ouled Fredj « Fredj ben Abdellah ben Yahia ben Nail » s'établirent au nord de cette région (entre Djebel Sahari et Boussaâda), il y étaient en contact avec les Ouled madhi, Les Bou Aich et les Sahari.
Les Ouled Aissa, se divisent en Ouled Aissa Cheraga (Boussaâda) et Ouled Aissa Gheraba (Djebel Boukahil).
Les ouled Aissa Gheraba se composent des Ouled Oum El-Akhoua, Ouled Aifa, Ouled el-Aouar.
* Les enfants de Malik s'infiltrèrent dans le Zahréz (nord de Djelfa, autour de Hassi Bahbah, Zaafrane et Ain Maabed.). Malik n'eut qu'un enfant Salem, dont les fils fondèrent les tribus des Ouled Yahia ben Salem, des Ouled Saad ben Salem et les Ouled Aamer ben Salem (à Bousaada).
Les Ouled Saad ben Salem se composent de trois grandes tribus : les Ouled Reggad, Ouled Khenatha, et les Ouled Toaba.
Le quatrième fils de Salem ben malik est Abderahmane, fut un célèbre marabout, et ne laissa qu'un enfant Mhammed (d’ou le nom des Ouled Si Mhammed), il épousa trois femmes : Oum-Hani, Dia, Cheliha.
De Oum Hani on a une seule tribu, Ouled Oum Hani,
De Dia on a deux tribus, Les Ouled Bouabdellah (Ouled Bouchareb, Ouled Dneydina, Ouled Laggoun ..), et les Ouled Abdelkader (Ouled Cheybout, Ouled Chamekh, Ouled Djeddi..).
De Cheliha on a deux tribus, Les Ouled Si Ahmed (Ouled Kaki, Ouled Cherif, Ouled Slim.), et les Ouled El-Ghouini (Ouled El-gherbi, Ouled Bouragba, Ouled Abdenabi, Ouled el Arya, Ouled El Arbia..).

6 mai 2006

Grâce à MSN, j'ai entrevu le futur


Je suis d'un naturel curieux. Trop, sûrement. Tout à l'heure, je faisais du ménage sur mon nouveau disque dur. Je suis alors tombé sur une icône marquée MSN Explorer, avec un joli papillon. J'ai cliqué dessus, bêtement. (Insérez ici de la musique planante, genre Moments In Love). C'est alors que je me suis retrouvé dans un monde merveilleux, où un aimable papillon multicolore m'a posé des tas de questions sur ma vie privée, mon lieu d'habitation, le nom de naissance de ma môman (véridique), tout en me demandant d'accepter deux contrats de licence successifs. C'était très lent, mais qu'importe, j'étais pris en charge par ce merveilleux papillon. Il a ensuite téléchargé une mise à jour sans me demander mon avis. Environ 7Mo, tout de même. Mais, que peut-on refuser à un papillon si aimable et aussi inoffensif ? Au bout d'un long moment, je me suis retrouvé dans un genre de navigateur tout bleu/violet, avec marqué MSN partout. Un genre de pop up pour me faire profiter d'un prix exceptionnel sur Office 2003 (mais il faut être étudiant). Non merci, c'et gentil, joli papillon, j'ai déjà OpenOffice.org. Oh, sur la gauche, un genre de barre d'outil, avec des tas d'icônes. Allons toutes les cliquer. Commençons par mon calendrier (ah zut, un message 404 not found --insérer ici le bruit d'un disque vinyle dont on vient de bousculer la tête de lecture). Je reviens en arrière, et j'essaye "Mon portefeuille", et je suis miraculeusement transporté vers le site fr.moneycentral.msn.com, j'essaye alors l'icône "Ma communauté, ou MSN me propose gratuitement de créer ma liste de discussion, avec un espace de stockage mirifique de 3Mo (façon Yahoo groups). Mais je peux augmenter la capacité de stockage si j'accepte de passer à MSN 8... Tiens, une icône shopping ! Chouette, je vais pouvoir acheter plein de choses sur MSN Shopping. (insérez ici l'intro de Money des Pink FLoyd, avec ses bruits de caisse enregistreuses). Mais il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi la culture : je clique donc sur "Mon encyclopédie". J'arrive sur MSN Encarta. Super, un article sur Janis Joplin ! Je clique, et on m'indique qu'il faut passer à MSN 8 pour pouvoir lire le contenu. Qu'à cela ne tienne, je tente ma chance sur l'icône "Musique", mais je retombe sur une autre page 404 not found. Je clique sur "Voyages", et me voilà sur le service Expedia (filiale de Microsoft). J'ai comme l'impression que soit je visite un site MSN (Expedia, MSN...) qui m'abreuve de publicité, soit je vais acheter quelque chose chez MSN et ses partenaires, soit je dois passer à MSN 8. Ah, MSN 8 : tout me pousse à en savoir plus. Dès que je trouve un contenu moins inintéressant que les dépêches AFP qui constituent l'essentiel des pages, juste après les pubs, il me faut MSN 8 pour y accéder. Bon, et il offre quoi, ce logiciel ? Après force démos je découvre qu'il intègre une messagerie avec filtre anti-Spam, comme Mozilla, donc. Et la possibilité de mettre des jolis éléments en couleurs dans mes messages, qui seront automatiquement compressés pour aller plus vite. Super génial ! Et un contrôle parental. Ah c'est vrai qu’on n’a pas ça, dans Mozilla, ni la navigation conjointe via MSN Messenger. (De toutes façons, j'utilise GAIM) Et la navigation par onglets ? Le blocage des pop-ups ? Le choix du moteur de recherche ? On en sait rien. Bon, qu'à cela ne tienne, j'ai l'ADSL, je vais télécharger la bête plutôt que de me fier aux copies d'écran du site. Bon, c'est parti. Je clique sur le bouton abonnez-vous. C'est une drôle d'idée, que celle d'un abonnement. Ahhhh, c'est pour me demander de l'argent ? Allez, on essaye. 10 euros ? Pas donné. QUOI ? 10 EUROS PAR MOIS ? (Insérez ici un gros bruit de vaisselle cassée) L'équivalent de 950 francs par an pour utiliser un navigateur dont les concurrents sont gratuits ? Tout ça pour avoir accès en ligne à l'encyclopédie Encarta qui est commercialisée pour 23 euros ? Alors oui, j'ai vu le futur selon MSN, où l'utilisateur est un consommateur décérébré, bombardé de placards publicitaires alors qu'il navigue entre les résultats de foot et des articles sur le salon de l'auto, alors que sa femme se demande si elle va acheter des accessoires de Fitness en promotion grâce au crédit revolving tout en profitant d'une super réduction sur la voyance flash en ligne. Quant à leur grande fille boutonneuse et ses 85 kilos, elle fantasme sur la chaîne thématique Star Ac' tout en se demandant quelle pseudo elle pourrait prendre pour MSN rencontres, quand elle aura perdu 4 kilos avec le diet. Non, je n'invente rien. Tous les produits et services décrits ci-dessus existent vraiment. Et le futur, c'est maintenant, et il a un furieux goût de merde. Vous savez ce que nous promet le slogan de MSN ? MSN - Chaque jour plus proche de vous. J'ai bien peur qu'ils tiennent leur promesse, qu'ils m'entourent de leurs offres commerciales, de leurs promotions, de leurs prétendues informations sur la télé-réalité, non pas par ce qu'ils m'aiment, ou pour me rendre service, oh non. Cette proximité, c'est tout simplement parce qu'ils savent qu'en étant plus proches de moi, il sont surtout plus proches de mon portefeuille.

Tristan Nitot sur les standards du Web, les navigateurs et la technologie